Saison en cours

Hélène-Brunet

Hélène Brunet

SOPRANO

Reconnue pour son « chant d’une parfaite beauté et sa présence scénique des plus rayonnantes », la soprano Hélène Brunet chante Bach, Handel, Mozart, et le répertoire du 20e et 21e siècle avec égal plaisir.

En concert, Hélène se produit avec l’orchestre American Bach Soloists à San Francisco, au prestigieux Lincoln Center de New York avec la American Classical Orchestra, l’Orchestre Symphonique de Calgary,  I Musici de Montréal, l’ensemble Les Boréades puis l’Orchestre Métropolitain de Montréal sous la direction de Yannick Nézet-Séguin.

L’album Las Ciudades de Oro, où elle chante avec l’ensemble l’Harmonie des Saisons, a récolté un prix Juno en 2016. Cette saison, Hélène enregistrera son premier album solo avec orchestre baroque sous ATMA Classique. D’autres projets incluent l’enregistrement de cantates de Bach (2018), puis l’enregistrement de premières mondiales avec le groupe baroque New-Yorkais ACRONYM, dont la sortie est prévue à l’automne 2020.

Hélène est récipiendaire d’un prix à la Lyndon Woodside Oratorio-Solo Competition au Carnegie Hall de New York. Elle bénéficie depuis plusieurs années du soutien du Conseil des Arts du Canada.

Maude Brunet

Maude Brunet

MEZZO SOPRANO

La mezzo-soprano montréalaise Maude Brunet est reconnue pour sa voix « chaude, enveloppante et pure » (La Presse) et pour sa grande sensibilité musicale. Elle est l’invitée de plusieurs festivals prestigieux à travers le pays tels que le Vancouver Early Music Festival, l’Ottawa Chamberfest, le Festival de Lanaudière et le Festival international de musique baroque de Lamèque.

En 2019, a fait ses débuts au Grand Théâtre de Liceu à Barcelone dans le Stabat mater de Pergolesi, œuvre qu’elle reprendra en avril 2020 avec l’ensemble I Musici de Montréal.

Parmi ses concerts récents, soulignons le Requiem de Mozart avec l’Orchestre symphonique de Québec, le Stabat mater de Vivaldi pour alto solo avec Les Violons du Roy et le Messie de Handel avec l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières. Elle reprendra cette œuvre en décembre prochain avec le Kitchener Grand Philharmonic Choir, sous la direction de Mark Vuorinen.

Collaboratrice de longue date avec le fougueux Ensemble Caprice, elle a tenu le rôle-titre de Juditha Triumphans de Vivaldi qui a décroché un Prix Opus. En 2019, l’Ensemble la réinvite cette fois dans un programme de cantates de Bach, présenté dans le cadre de l’Intégrale des cantates de Bach de la Fondation Arte Musica. Qualifiée de réel « pilier » de cette prestigieuse série par la revue L’Opéra, elle y a interprété plusieurs dizaines de cantates de Bach à ce jour avec des ensembles tels que l’Orchestre symphonique de Laval, les Boréades, Clavecin en concert, le Studio de musique ancienne de Montréal et les Violons du Roy.

STEPHEN-HEGEDUS

Stephen Hegedus

Baryton-basse

Salué par l’Ottawa Citizen qui le décrit comme un chanteur possédant « … un instrument d’une rare beauté, une voix majestueuse et impérieuse dans toute l’étendue de son registre », Stephen Hegedus compte parmi ces rares barytons-basses autant à l’aise en concert que dans une production d’opéra. Dans le cadre de sa saison actuelle, il incarne Leporello dans Don Giovanni et Lucifer dans Resurrezione avec l’Opera Atelier. Il tient également le rôle de Rocco dans Leonore de Beethoven, produit par l’Opera Lafayette, à Washington, D.C. Le public pourra l’entendre chanter le Messie avec les orchestres symphoniques de Winnipeg et d’Okanagan, les Messes luthériennes de Bach avec le Chœur Saint-Laurent, le Stabat Mater de Rossini avec l’Orchestre symphonique de Kitchener-Waterloo, et la Symphonie n˚ 9 de Beethoven avec l’Orchestre symphonique de Regina. Il a chanté à Carnegie Hall, au Grant Park Music Festival de Chicago et à Versailles, avec l’Orchestre du Centre national des arts, le Minnesota Orchestra, les orchestres symphoniques de Toronto, Montréal, Seattle, Houston, San Antonio, Edmonton et Victoria, le Vancouver Chamber Choir, le Naples Philharmonic, ainsi qu’avec des compagnies d’opéra de Vancouver, Montréal, Edmonton et Toronto.

Jean-Philippe-Lazure-web

Jean-Philippe Lazure

Ténor

Jean-Philippe Lazure est fier d’être membre gradué du prestigieux Ensemble Studio du Canadian Opera Company. Il interpréta les rôles de Cartier et Père André dans la coproduction acclamée de Louis Riel du Canadian Opera Company à Toronto, Ottawa, et Québec.

Soliste sollicité par de nombreux orchestres et chorales à travers le Canada, Jean-Philippe s’est produit dans le Messie avec l’Orchestre symphonique de Gatineau et le Windsor Symphony Orchestra, Eternal Light (Goodall) avec la Ottawa Choral Society, la Messe du couronnement de Mozart avec le Toronto Mozart Project, la Passion selon saint Mathieu avec le Chœur classique de Montréal et le Requiem de Mozart avec le Grand Philharmonic Choir. Jean-Philippe a fait ses débuts avec l’Orchestre Symphonique de Laval dans un concert des Cantates de Bach (BWV 70, 90) avec Alain Trudel, chef d’orchestre.

Récemment, Jean-Philippe a incarné Ferrando dans Cosi fan tutte avec le Toronto Lyric Opera Centre, Rinuccio dans Gianni Schicchi avec Orchestra Toronto/Essential Opera et Candide au Banff Centre for the Arts. En 2020, Jean-Philippe fait ses débuts au Manitoba Opera dans le rôle de Remendado dans Carmen.

Suzie LeBlanc

Soprano

Passionnée de musique baroque et menant une carrière florissante, la soprano Suzie LeBlanc enregistre beaucoup de musiques anciennes inédites, comme en témoignent les albums Amor Roma et Nobil Donna, parus chez Atma Classique. En musique contemporaine, elle a produit l’album I am in need of music, gagnant du prix de l’East Coast Music Association. En 2017 et 2018, on peut l’entendre avec l’ensemble Constantinople, l’Orchestre symphonique de Victoria, le Seattle Baroque Orchestra, la SMCQ et, en tournée autour de Montréal, dans des chants tirés de son album La Veillée de Noël. Récipiendaire de l’Ordre du Canada et de quatre doctorats honorifiques, elle codirige Le Nouvel Opéra, enseigne à l’Université McGill et est une artiste de la Société pour les arts en milieu de santé.

philippe04

Philippe Bourque

CHEF DE CHOEUR ET D’ORCHESTRE

Philippe Bourque, chef de choeur et d’orchestre, pianiste, pédagogue et maître de chapelle.

Musicien polyvalent et passionné de musique chorale, il est nommé directeur artistique du Choeur St-Laurent en mars 2014. Il entreprend avec cet ensemble distingué la tenue de concerts et des collaborations uniques à Montréal où les grandes oeuvres du répertoire choral sont dignement représentées.

Pédagogue résolu et convaincu de la nécessité d’investir dans nos générations futures, Philippe Bourque enseigne depuis septembre 2010 au collège Vanier où il est chef des choeurs et professeur de formation auditive. Il a aussi travaillé avec les choeurs de l’école de musique Vincentd’Indy et les Jeunes Chanteurs de l’école F.A.C.E., en plus d’enseigner la direction en privé et d’être invité régulièrement comme juge ou clinicien à divers festivals musicaux d’ici et d’ailleurs.

Philippe Bourque assure depuis 2006 la direction et la programmation musicale et liturgique du choeur et ensemble instrumental de l’église protestante de Terrebonne-Mascouche aux célébrations dominicales. Il a également été directeur artistique du Choeur du Musée d’art de Joliette (2008-2014), des Petits Chanteurs de la cathédrale (2005-2007), du groupe vocal Choeur en Jazz (2006-2009) et du choeur Simply Sweetly (aujourd’hui Les Muses Chorale) de l’université McGill (2007-2011).

Diplômé de l’université McGill avec distinction, il étudie la direction chorale et orchestrale avec Julian Wachner, Robert Ingari, Alexis Hauser ainsi qu’Ivars Taurins. Il est détenteur d’un prix du lieutenant-gouverneur à l’école de musique Vincent- d’Indy, boursier du Constance-Willey Prize à l’université McGill ainsi qu’une bourse d’études du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH).

ps_dsc_1221

Choeur St-Laurent

Choeur

Le Choeur St-Laurent, dirigé par Philippe Bourque, est un ensemble de voix mixtes qui présente des oeuvres du répertoire classique de même que des oeuvres contemporaines de compositeurs du Canada et d’ailleurs. En plus des concerts de ses saisons régulières, le choeur s’est produit dans le cadre du Festival de Lanaudière, du Festival Montréal en lumière et du Festival Bach de Montréal. Il a également travaillé en collaboration avec les Cantata Singers of Ottawa, l’Institut choral de Montréal, le Cégep Vanier et le Choeur du Musée d’Art de Joliette.

Créé en 1972 par lwan Edwards, le Chœur St-Laurent s’est produit régulièrement pendant près de 25 ans en tant que principale composante du Choeur de l’Orchestre symphonique de Montréal, participant avec lui à de nombreux enregistrements, ainsi qu’à des concerts à Montréal, Toronto, Ottawa, Philadelphie, Saratoga Springs et New York.

Le Choeur St-Laurent est fier d’avoir présenté des oeuvres de compositeurs canadiens tels que Victor Davies, Ruth Watson Henderson, Jacques Hétu, Jean Laplante, Pierre Mercure, Donald Patriquin, Imant Raminsh, Bruce Ruddell, Patrick Wedd, Gilles Tremblay (création d’Avec), Alain Gagnon (création canadienne de Chansons d’Orient en 2011), et Petros Shoujounian (création de Messe et Requiem en 2015), ainsi qu’une oeuvre du compositeur suisse Ivo Antognini (création de Brink of Eternity en 2011).

Membres réguliers

Olivier Breault

Olivier Brault

VIOLON

Membre régulier, Les Boréades de Montréal

Le violoniste Olivier Brault, de Terrebonne dans Lanaudière, amène un enthousiasme communicatif jumelé à une précieuse expertise au milieu de la musique baroque autant
au Canada, aux États-Unis ou en Europe. Directeur de l’ensemble Sonate 1704 et «concertmaster» de l’orchestre Apollo’s Fire de Cleveland, il se produit aussi en tant que violon principal et soliste avec de nombreux ensembles montréalais incluant L’Ensemble Caprice, Les Boréades de Montréal, le Quatuor Franz Joseph, Les idées Heureuses, le Studio de musique ancienne de Montréal, La Nef, Les voix humaines et la Bande Montréal Baroque. Depuis 2007, il possède un doctorat de la Faculté de musique de l’Université de Montréal portant sur la musique pour violon et basse continue en France et s’est taillé une solide réputation de spécialiste en la matière. Habitué des ondes radiophoniques, autant en concert que sur disque, on le retrouve sur plus d’une soixantaine d’enregistrements, sous les étiquettes Atma, Analekta, Avie, earlymusic.com, XXI et Teldec, dont plusieurs furent primés. Musicien à la fois sensible, rigoureux et polyvalent, improvisateur adroit, sa curiosité l’a mené jusqu’à la danse et au théâtre. Olivier Brault donne régulièrement des ateliers et des classes de maître au Conservatoire de musique de Montréal, à l’université McGill, à Case Western Reserve University (Cleveland, U.S.A.) et à Oberlin Conservatory of Music (U.S.A.). En 2011, il a reçu la médaille de l’Assemblée Nationale du Québec pour sa contribution à la culture. Il est membre u Conseil québécois de la musique, de Culture Lanaudière, d’Équiterre et de Greenpeace.

Mélisande Corriveau

VIOLE DE GAMBE, VIOLONCELLE BAROQUE ET FLÛTE À BEC

Membre régulier, Les Boréades de Montréal

La gambiste Mélisande Corriveau est reconnue par la critique comme étant une interprète spécialiste de la musique ancienne des plus accomplies de sa génération. Constamment demandée en tant que chambriste, elle joue régulièrement avec des ensembles de réputation internationale, dont Masques, Les Voix Humaines, le New York Baroque, le Trinity Consort et Les Boréades de Montréal. Ses fréquentes tournées l’ont emmenée à se produire à travers le monde en tant que soliste et chambriste dans de nombreux festivals : Regensburg, Bremen, Potsdam, Boston, Vancouver, Ottawa, Toronto, Lamèque, Montréal, ainsi qu’en Amérique du Nord et en Europe. Musicienne polyvalente, elle est également une virtuose de la flûte à bec et est tout aussi à l’aise au violoncelle baroque. Mélisande Corriveau a enregistré plus de 20 disques pour de nombreuses étiquettes. On peut aussi voir et entendre régulièrement Mélisande Corriveau dans des productions de cinéma, de télévision et de théâtre. Elle est détentrice d’une Maîtrise en interprétation en viole de gambe et d’un baccalauréat en flûte à bec de l’Université de Montréal, diplômes obtenus avec Grandes Distinctions.

markedwards__a4a7058

Mark Edwards

CLAVECIN

Membre régulier, Les Boréades de Montréal

Lauréat d’un premier prix au concours international de clavecin Musica Antiqua Bruges 2012, le claveciniste et organiste canadien Mark Edwards est reconnu pour ses réalisations captivantes, entrainant « l’écoute dans des régions inédites et fantasques, utilisant toutes les ressources de son instrument, de sa virtuosité et de son imagination ». (La Libre Belgique) Depuis 2016, il est professeur de clavecin au Conservatoire d’Oberlin.

Il a présenté de nombreux récitals lors de festivals et séries de concerts estimés, tels que le Festival de musique ancienne d’Utrecht, Bozar (Bruxelles), le Festival Montréal Baroque et Clavecin en concert (Montréal). Il a donné des concertos avec des ensembles primés, tel qu’Il Gardellino (Belgique), Neobarock (Allemagne) et l’Ensemble Caprice (Canada). Également actif en musique de chambre, il est membre fondateur de l’Ensemble Bach de Montréal et a joué avec Les Boréades de Montréal, Il Pomo d’Oro, Pallade Musica et Flûtes Alors!.

Passaggi (ATMA 2013), son premier disque avec le flutiste canadien Vincent Lauzer, a été bien reçu par la critique et a été nominé pour un prix de l’ADISQ. Son premier récital de clavecin sur disque, Orpheus Descending, sera publié en 2016 par le label early-music.com. Ses prestations ont été radiodiffusées par American Public Media, Radio-Canada, Klara (Belgique) et Radio 4 (Pays-Bas).

En plus de son succès à Bruges, il est lauréat de plusieurs autres compétitions importantes: le Concours international de clavecin Jurow (2012), le Concours d’orgue de Québec (2011) et le Concours d’orgue Rodland (2008). Il est récipiendaire d’une bourse de recherche de l’Office allemand d’échanges universitaires (DAAD) et de deux bourses du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada. Il a étudié à la Eastman School of Music (B.Mus. avec la plus haute distinction), l’Université McGill et la Hochschule für Musik Freiburg (M.Mus.), auprès de Robert Hill, William Porter, Hank Knox et David Higgs. Il poursuit présentement ses études doctorales à l’Université de Leyde et l’Orpheus Instituut, à Gand. Son projet de recherche examine les croisements de la mémoire, de l’improvisation et le concept de l’œuvre musicale.

Saisons antérieures

Pascale Beaudin

Soprano

On a louangé la soprano Pascale Beaudin pour sa musicalité naturelle, sa diction parfaite, sa large palette expressive et son raffinement. Membre du Four Nations Ensemble, elle collabore aussi avec de nombreux ensembles, autant au Canada qu’aux États-Unis et en Europe. Elle a participé à l’enregistrement intégral des Mélodies de Francis Poulenc avec le pianiste Olivier Godin, un coffret paru sous étiquette Atma Classique. On peut aussi l’entendre dans l’opéra Les Femmes vengées de Philidor, enregistré avec Opera Lafayette pour la maison Naxos. Parmi ses futurs engagements, on note des collaborations avec Chatham Baroque, Les Songes, les Cecilia Concerts et l’Ensemble Contemporain de Montréal pour la création d’un opéra d’André Ristic.

Alfredo_Bernardini©Foppe_Schut_Medres

Alfredo Bernardini

Hautbois

Né à Rome en 1961, Alfredo Bernardini a déménagé aux Pays-Bas en 1981 afin de se spécialiser en hautbois baroque et en musique ancienne, en compagnie, entre autres, de Bruce Haynes et Ku Ebbinge. Il reçut son diplôme de soliste du Conservatoire royal de La Haye en 1987. Il était également membre de l’Orchestre baroque de l’Union européenne en 1985, durant sa première année d’existence. Alfredo Bernardini a depuis joué un peu partout en Europe, en Russie, aux États-Unis, au Canada, au Japon, en Chine, en Corée, en Malaisie, en Égypte, en Israël, en Amérique du Sud et en Australie, et il a fait partie de nombreux prestigieux ensembles baroques, tels que Hesperion XX, Le Concert des Nations, La Petite Bande, L’Amsterdam Baroque Orchestra, Das Freiburger Barockorchester, The English Concert, le Bach Collegium Japan, l’ensemble Bathazar Neumann et plusieurs autres. Il a aussi participé à plus de 100 enregistrements. En 1989, il fonda l’ensemble ZEFIRO avec les frères Paolo et Alberto Grazzi. Ses enregistrements avec Zefiro ont gagné de nombreux prix importants, tels que le Cannes Classical Awards et le Diapason d’Or de l’année 2009. Il a travaillé en tant que directeur avec des orchestres d’Italie, de France, d’Allemagne, d’Espagne, du Portugal, de la Belgique, des Pays-Bas, d’Irlande, du Danemark, de la Norvège, de la Pologne, du Royaume-Uni, de la Suède, du Canada, de Cuba, d’Australie, d’Israël ainsi qu’avec l’Orchestre Baroque de l’Union européenne. En janvier 2013, il était conseiller et directeur du premier projet d’orchestre baroque du Venezuela ; « El Sistema de Musica ». Ses recherches sur l’histoire des instruments à vent ont permis la publication de plusieurs articles dans d’importants magazines internationaux. Il a enseigné le hautbois baroque au conservatoire d’Amsterdam de 1992 à 2015, et il est professeur à l’Université Mozarteum de Salzburg depuis 2014. Il a également enseigné à la Escola Superior de Musica de Cataluña de Barcelone, de 2002 à 2009. De plus, il fut professeur invité de plusieurs académies de musique et de cursus d’été en Italie, en France, en Espagne, au Portugal, en Allemagne, en Autriche, au Danemark, en Israël, en Australie, au Canada, au Venezuela, à Cuba et aux États-Unis.

Mark Bleeke

Ténor

Tenor, Mark Bleeke sings music of the Medieval, Renaissance, Baroque, Classical, Contemporary, Operatic, Jazz and Popular genres. He sang the role of Daniel in Ensemble for Early Music’s production of Daniel and the Lions well over one hundred times in festivals worldwide. As a frequent guest with The Folger Consort he has enjoyed performing Elizabethan songs, and his portrayal of a troubadour, is featured in the PBS broadcast and recording of The Power of Myth with Bill Moyers and Joseph Campbell.  Mr . Bleeke appeared as Apollo in Boston Early Music Festival’s production of  Monteverdi’s Orpheo, and sang his Vespers of 1610 with the Tavener Consort, both under the direction of Andrew Parrott.

stephanie-brochard

Stéphanie Brochard

Danseuse

Du Conservatoire national de région d’Angers à l’École de danse de Québec, de l’École nationale de ballet du Canada, où elle obtient le diplôme de professeur, à l’École internationale de théâtre Jacques Lecoq à Paris, où elle se forme au théâtre gestuel, Stéphanie Brochard aime naviguer d’un univers à l’autre : danse théâtre, danse contemporaine, jeu clownesque, danse baroque. En 2008, elle se joint à la compagnie de danse contemporaine Sursaut et occupe depuis 2011 la fonction d’assistante à la direction artistique. Elle est également interprète en danse baroque pour Le Nouvel Opéra et Danse Cadence. En 2015, elle signe sa première œuvre chorégraphique contemporaine pour trois danseurs et termine en 2017 la création de Compromis Improbable, solo néobaroque qu’elle chorégraphie et interprète. Stéphanie Brochard enseigne régulièrement dans divers programmes de formation, en plus d’offrir des ateliers auprès des jeunes.

Nils Brown

Ténor

Natif d’Australie, le très polyvalent ténor Nils Brown est aujourd’hui établi à Montréal. Il est régulièrement sollicité par de grands orchestres et sociétés chorales aux États-Unis, au Canada et en Grande-Bretagne. Il s’est produit avec les Orchestres symphoniques de Montréal, de Vancouver et d’Edmonton, l’Orchestre philharmonique de Calgary, l’orchestre Portland Baroque, la Handel and Haydn Society de Boston, les American Bach Soloists, le Four Nations Ensemble, le Washington Bach Consort, les Elora Singers, le Mendelssohn Choir de Toronto, le Bach Choir of Bethlehem, l’Orchestre de la CBC à Vancouver, l’ensemble Aradia ainsi qu’au Festival Baroque de Lamèque. Il a enregistré avec l’ensemble Aradia, la American Bach Society et le Washington Bach Consort. Il a chanté récemment à Chicoutimi le comte Almaviva dans Les noces de Figaro avec La Société lyrique du Royaume, en français, avec des dialogues de la pièce de Beaumarchais Le barbier de Séville.

Dominique Côté

Baryton

Le baryton Dominique Côté est très demandé en France, aux États-Unis et au Canada comme comédien et comme chanteur dans des films, des opéras, des séries télé et des comédies musicales. Premier prix d’opéra au Concours International de chant Canari et prix du public à celui de Marmande, il a depuis été engagé par les Opéras de Montréal, Genève, Québec, Marseille, Avignon et Victoria, par le Wexford Opera Festival, l’Opera Lafayette, Radio-Canada et TVA. Récemment il a enregistré La Société Anonyme des Messieurs Prudents de Louis Beydts avec L’orchestre Avignon-Provence et il a chanté la Comtesse dans Les Feluettes à l’Opéra d’Edmonton. Parmi ses prochains engagements figurent Le Roi Carotte à l’Opéra de Lille et Footloose aux Folies Bergères à Paris.

Joël Da Silva

Auteur

Joël da Silva est une figure connue du spectacle pour la jeunesse. Enfant de la balle, il suit ses parents comédiens sur les routes du Québec pour donner avec sa famille des spectacles de marionnettes dont il écrit parfois les textes. Adulte, il étudie le jeu d’acteur à l’Option-théâtre de Sainte-Thérèse. Il œuvre par la suite à la compagnie de création La Cannerie. A travers les créations collectives de cette compagnie, il développe ses nombreux talents d’homme-orchestre. Son premier spectacle solo, La Nuit blanche de Barbe-bleue, en 1989, le révèle au public, qui goûte son humour fin et son penchant pour l’insolite. En 1999, il fonde le Théâtre Magasin afin de poursuivre en toute indépendance une œuvre atypique, bricolage de mots, d’objets et de musique d’où naîtra, notamment, Le Temps des muffins, grand succès de sa compagnie. Il travaille actuellement à son prochain spectacle solo, Jo les machines.

Philippe Gagné

Philippe Gagné

Ténor

Louangé pour sa sensibilité musicale, son agilité vocale et la beauté de son timbre, le ténor Philippe Gagné mène une carrière internationale spécialisée dans le répertoire baroque. Il a travaillé avec de nombreux ensembles, parmi lesquels Tafelmusik, Les Violons du Roy, Arion Orchestre Baroque, L’Orchestre symphonique de Québec, Les Boréades, Le Studio de musique ancienne de Montréal, La Bande Montréal Baroque et la Mannheimer Hofkapelle. Il a gagné un prix Juno en 2016 pour sa participation au disque Las Ciudades de Oro de L’Harmonie des Saisons, paru chez Atma Classique. À l’hivers 2018, il se rendra en Belgique pour un enregistrement sous étiquette CPO avec Ex Tempore. Il sera également l’invité des Talens Lyriques et de Christophe Rousset pour des concerts à Paris et à Oslo.

K_Gauvin 2011_324 Treated

Karina Gauvin

SOPRANO

Reconnue pour son travail dans le répertoire baroque, la soprano canadienne Karina Gauvin chante avec un égal bonheur Bach, Mahler, Britten et les musiques des 20e et 21e siècles. Au nombre des prestigieuses distinctions qu’on lui a décernées, on compte sa nomination au titre de « Soliste de l’année » par la Communauté internationale des radios publiques de langue française, le premier prix du Concours des jeunes interprètes de Radio-Canada, le prix Virginia Parker et le Maggie Teyte Memorial Prize, à Londres.

Elle chante avec les plus grands orchestres symphoniques, dont l’Orchestre symphonique de Montréal, le San Francisco Symphony, le Chicago Symphony, le New York Philharmonic et le Rotterdam Philharmonic, sans oublier les orchestres baroques tels Les Talens Lyriques, le Venice Baroque Orchestra, l’Accademia Bizantina, Il Complesso Barocco, l’Akademie Für Alte Musik Berlin, le Tafelmusik Baroque Orchestra et Les Violons du Roy.

Elle a chanté sous la direction de Charles Dutoit, de Michael Tilson Thomas, de Bernard Labadie, de Christophe Rousset, d’Alan Curtis, de Sir Roger Norrington, de Kent Nagano, de Semyon Bychkov, de Helmut Rilling et de Yannick Nézet-Séguin et elle donne des récitals avec les pianistes Marc-André Hamelin, Angela Hewitt, Michael McMahon et Roger Vignoles.

Elle a été Alcina (Handel) avec Les Talens Lyriques et Ariadne dans Die Schöne und getreue Ariadne, de Georg Conradi pour le Boston Early Music Festival. Elle a chanté Seleuce dans Tolomeo de Handel avec Alan Curtis, avec qui elle a aussi collaboré pour l’enregistrement d’opéras de Handel sur étiquettes ARCHIV/Deutsche Grammophon, Virgin et Naïve, entre autres. On l’a entendue notamment dans Tito Manlio (Vivaldi) à Bruxelles et au Barbican à Londres, dans Ezio (Handel) à Paris et à Vienne, dans Giulio Cesare (Handel) à Paris et à Vienne également, ainsi que dans Juditha Triumphans (Vivaldi) avec Andrea Marcon au Concertgebouw d’Amsterdam. Ses interprétations avec le Boston Early Music Festival Orchestra lui ont valu des nominations aux Grammy Awards en 2007 et en 2009.

Son importante discographie – plus de 30 titres – compte de nombreuses récompenses, dont un « Chamber Music America Award » pour son disque Fête Galante avec le pianiste Marc-André Hamelin, ainsi que plusieurs prix Opus.

Parmi ses projets récents, mentionnons une tournée européenne et un enregistrement de Ariodante (Handel) pour EMI Virgin Classics, une tournée européenne et un enregistrement de Giulio Cesare pour la maison Naïve, tous deux avec Il Complesso Barocco et Alan Curtis. Elle a aussi chanté Le Martyre de St-Sébastien et la Symphonie n° 2 (Mahler) avec l’Orchestre symphonique de San Francisco, sous la direction de Michael Tilson-Thomas. En 2009, elle enregistrait Les Illuminations de Britten avec les Violons du Roy, sous la direction de Jean-Marie Zeitouni, et elle vient de terminer un disque en hommage à Anna Maria Strada del Po, avec Alexander Weimann et l’Ensemble Arion.

Récemment, elle a chanté la Princesse dans l’Enfant et les sortilèges de Ravel, avec le Rotterdam Philharmonic et Yannick Nézet-Séguin, ainsi que la Johannes Passion de Bach avec les Violons du Roy et Bernard Labadie, en tournée au Canada puis au Carnegie Hall à New York. Les saisons qui viennent s’annoncent passionnantes : elle sera tour à tour Armida dans Rinaldo de Handel, au Glyndebourne Festival, Giunone dans la Callisto de Cavalli, au Bayerische Staatsoper, Vitellia dans La Clemenza di Tito de Mozart, au Théâtre des Champs-Elysées à Paris, et Armide dans Armide de Gluck, au Nederlands Opera.

François-Olivier Guertin

François-Nicolas Guertin

BARYTON

Ayant reçu sa formation musicale au sein de la Maîtrise des Petits Chanteurs du Mont-Royal, le baryton montréalais François-Nicolas Guertin a récemment complété une maîtrise en chant à l’Université de Montréal auprès de John Fanning.

À l’opéra, il s’est produit comme soliste au sein de l’Atelier d’opéra et de l’Atelier de musique contemporaine de l’Université de Montréal, ainsi qu’avec Chants Libres. En concert, il apparaît régulièrement avec l’Orchestre philharmonique de la Métropole, et en musique ancienne, avec Clavecin en concert, dirigé par Luc Beauséjour, avec le Studio de Musique Ancienne de Montréal, ainsi que dans les séries de musique de chambre Serenata at St- John’s.

Il chantera en novembre prochain dans Acis and Galatea (Polyphemus), une co-production des ensembles Les Boréades et L’Harmonie des Saisons.

Il s’est perfectionné dans le répertoire de récital auprès de musiciens de renommée internationale tels que Susan Manhoff et Rosemarie Landry. À travers des participations à différents programmes de perfectionnement, dont le Franz Schubert Institute en Autriche l’été dernier, il a eu l’honneur de travailler avec de grands maîtres tels que Julius Drake, Rudolph Jansen, Helmut Deutsch, Robert Holl et Elly Ameling, ainsi que François Le Roux, Sir Thomas Allen et Graham Johnson.

François-Nicolas est récipiendaire 2013 de l’Université de Montréal des Fonds George Cédric-Ferguson (1er prix) pour chanteurs d’opéra ainsi que des Fonds Abbé Charles-Émile-Gadbois (1er prix) pour le chant d’expression française. Il est également boursier de la Fondation Jacqueline Desmarais pour les jeunes chanteurs d’opéra canadiens, ainsi que de la Fondation Jeunesses Musicales du Canada.

Clayton Kennedy - headshot by Albert Zablit (1) (1)

Clayton Kennedy

Baryton

Le baryton Clayton Kennedy s’est produit comme soliste à plusieurs reprises dans les répertoires de musique ancienne et d’oratorio. Il a ainsi chanté avec le SMAM, l’Ensemble Caprice, le chœur de l’Église St. Andrew et St. Paul, la Bande Montréal Baroque, I Musici de Montréal et l’OSM, y compris de nombreuses fois dans le cadre de la Série Intégrale des cantates de J.S. Bach de la Fondation Arte Musica.

Récemment, il a chanté le rôle de Jésus dans la Passion selon Saint Matthieu avec Paul Halley et le University of King’s College choir à Halifax. Il est aujourd’hui demi-finaliste dans l’édition inaugurale du Linn Maxwell Keller Bach Distinguished Musician Award à Grand Rapids, Michigan. Il a aussi chanté le rôle principal dans l’opéra contemporain de John Plant intitulé « I Will Fly Like a Bird: a Tribute to Robert Dziekanski « , recevant de chaleureuses critiques de l’Opera Canada Magazine et du Chronicle Herald. Il s’est joint à La Nef pour un disque et une tournée au Québec  et dans les Maritimes intitulés « Sea Songs & Shanties » et a contribué aux trames sonores des jeux vidéo « Assassin’s Creed » de Ubisoft.

Clayton chante aussi avec le chœur Shaar Hashomayim dans l’album “You Want It Darker” de Leonard Cohen. Il a récemment collaboré avec le compositeur canadien Sebastian Hutchings dans la création et l’enregistrement d’un cycle de chansons qui s’intitule « Fury ».

Marie-Nathalie Lacoursière

Metteur en scène et chorégraphe

Artiste multidisciplinaire, danseuse et chorégraphe, Marie-Nathalie Lacoursière est codirectrice artistique du Nouvel Opéra et directrice associée au Toronto Masque Theater depuis quinze ans. Elle a mis en scène et chorégraphié plusieurs opéras anciens et nouveaux : The men who Married himself de Juliet Palmer, Europa et Æneas and Dido de James Rolfe et toutes les œuvres scéniques de Purcell. Elle a conçu plusieurs spectacles pour le Festival Montréal baroque dont la création contemporaine du Ballet Royal de l’Impatience de Lully ainsi que, pour le festival Saint-Riquier en France, Les Indes Galantes ou les automates de Topkapi et La Veuve Rebel. Danseuse baroque réputée pour ses personnages de la commedia dell’arte, elle a été invité à danser notamment à l’opéra de Nice et au Boston Early Music festival.

Marjorie - Bourgie

Marjorie Maltais

Mezzo-soprano

La mezzo-soprano Marjorie Maltais se forge rapidement une excellente réputation au Canada et ailleurs. Originaire de Clermont, Québec, elle a obtenu son diplôme de maîtrise en musique, littérature et interprétation à la Western University et a également participé à Music Academy of the West à Santa Barbara en Californie, un programme dirigé par la mezzo-soprano de renommée internationale Marilyn Horne, et The Song Continues à Carnegie Hall avec Dame Felicity Lott.

Récipiendaire du premier prix Nouvelles découvertes de la Société chorale d’Ottawa en 2016, Marjorie se démarque particulièrement dans le répertoire de concert. Nous avons pu l’entendre notamment avec le Grand Philharmonic Choir, Guelph Symphony, Chorus Niagara et Peterborough Singers.

Cette saison, Marjorie interprétera le role de Mrs. Gobineau dans The Medium de Menotti avec Victory Hall Operaen Virginie, le Messie de Handel avec l’ensemble Elmer Iseler Singers et le Magnificat de Bach avec Thirteen Strings. Nous pourrons également l’entendre dans « Le récital de anges » au Amphitheatre Richard Bradshaw où elle présentera un
tout nouveau cycle du compositeur canadien Ian Cusson.

Récemment, nous avons pu entendre Marjorie dans le Requiem de Mozart (Boise Philharmonic, Guelph Symphony), la Messe en si mineur de Bach (Orpheus Choir/Niagara Chorus), Elijah de Menselssohn (Pax Christi Chorale et Bicycle Opera Project), Le Tricorne de Manuel de Falla avec l’Orchestre métropolitain et le rôle de Cherubino dans I due Figaro de Mercadante avec Voicebox :Opera in Concert.

En 2019, Marjorie se joindra à l’ensemble Les Boréades pour L’intégrale des cantates de J.S. Bach à la salle Bourgie à Montréal, et participera au Boston Early Music Festival dans « Versailles : Portrait of a Royal Domain ».

Eric Milnes

Eric Milnes

Clavecin

Eric Milnes a été célébré par les critiques partout aux Etats-Unis et en Europe comme un des  artistes de musique ancienne des plus dynamiques et irrésistibles de sa génération. Originaire de New York, il a été  applaudi aux festivals d’Utrecht et de Bruges, de Bremen, Regensburg, Potsdam, Munich et Passau en Allemagne, au Lufthansa Festival à Londres, et au Boston Early Music, Mostly Mozart New York, Santa Fe Chamber Music et Berkely Bach Festival aux Etats-Unis. Comme musicien, il fréquente les festivals de Montréal, Ottawa et Vancouver. M. Milnes est le directeur artistique du New York Baroque, du Trinity Consort (Portland, Oregon) et il dirige le Bande Montréal Baroque. Il a été le chef invité de plusieurs ensembles remarquables de musique ancienne, incluant The New York Collegium, The Philhamonia Baroque Orchestra, The Santa Fe Chamber Orchestra, The Northwest Chamber Ochestra (Seattle), I Cantori di New York, Les Boréades de Montréal, Les Voix Baroques et Musica Divina. Sa discographie considérable comprend sa direction de la Passion selon St Jean et la Messe en si mineur de Bach, Acis et Galatée, Israël en Égypte et le Messie de Handel, les Kleine Geistliche Konzerte de Heinrich Schütz, des Cantates Sacrés de Fuchs, Heinichen et Ristori, les Motets Hébraïques de Salomone Rossi, les Vêpres de Monteverdi et le Requiem de Mozart. Il est en train de diriger l’enregistrement de l’intégrale des Cantates Sacrés de Bach pour l’étiquette Atma Classique, dont 4 volumes sont complétés.

 

Cette saison, M. Milnes dirigera des représentations de l’Orfeo de Monteverdi au Festival Montréal Baroque, de Alcina et de Julio Ceasare de Handel au Astoria Festival, de la musique sacrée à l’Université McGill et au Festival Montréal Baroque, des Grands Motets de Rameau et Charpentier au Trinity Cathedral à Portland, Oregon, des concertos de Scarlatti et des concerts pour clavecin de Bach avec le New York Collegium, et il jouera en tant que claveciniste à Londres, Munich, Potsdam, Amsterdam, Utrecht et en tournée à travers la France et le Canada. M. Milnes a enseigné  à différentes universités et conservatoires en Europe et à New York, entre autres aux Juilliard School, Hofstra University, le Musikkhogskole à Oslo (Norvège) et le Musikkconservatorium à Bergen (Norvège). Ses compositions ont été publiées par Trinitas Press, et il est le directeur musical au St. Johns’ Episcopal Church à Locust Valley, New York.

chris-norman

Chris Norman

FLUTE, PIPES, VOICE

Born in Halifax, Nova Scotia into a music loving family, Chris’ influential work as performer, composer, recording artist, teacher and flutemaker has earned him worldwide recognition. His flute playing has appeared on more than 40 recordings and can be heard featured on numerous Hollywood soundtracks. Chris is founder and director of the Boxwood Festivals and Workshops taking place for the past 20 years in Canada, New Zealand, Australia and the US, inspiring thousands of musicians of all ages. As a flute maker, he brings to bear a discernment forged over a 30-year career to make world-class flutes for traditional, baroque and renaissance music. Chris was awarded a Doctor of Laws. LLD, (h.c.), by Dalhousie University in Halifax, NS, and a Queen Elizabeth II Diamond Jubilee Medal for contribution to the arts in Canada in 2012.

photoIsabeauPL

Isabeau Proulx-Lemire

Ténor

Comédien et chanteur d’une indéniable polyvalence, il a joué depuis 2008 dans plus d’une trentaine de productions de « théâtre chanté » de l’opéra baroque de Monteverdi jusqu’à l’opéra rock de Broadway. À l’opéra et à l’opérette, on compte une vingtaine de rôles à son actif avec les meilleures compagnies d’ici et d’ailleurs: Opéra Comique de Paris, Toronto Masque Theater, Opéra de Québec, Le Nouvel Opéra, Chants Libres, Opéra Bouffe du Québec, Les Jeunesses Musicales du Canada, la Société d’art lyrique du Royaume. Féru de musique baroque, il a participé à divers projets pluridisciplinaires avec les ensembles Les Boréades, L’Harmonie des Saisons, Masques, l’Académie de musique baroque de Montréal, La Nef, Alkemia, et la troupe les Jardins Chorégraphiques. Il a été chanteur principal du spectacle La Nouba du Cirque du Soleil à Walt Disney World et a fait naturellement le saut du côté de la comédie musicale avec entres autres Les Misérables au Capitole de Québec et aux Francofolies de Montréal, Une vie presque Normale au Théâtre du Rideau Vert et Hairspray au Festival Juste pour Rire. Au théâtre, il a joué en français comme en anglais pour des festivals de théâtre internationaux tels que le Festival TransAmériques de Montréal, l’International Children’s Festival de Cleveland et le Pitsburgh’s International Children’s Festival. La presse canadienne a souvent souligné ses talents d’acteur dans diverses productions:  le Toronto Star le décrivait de « talentueux » avec « du panache »,  La Presse le disait « exceptionnellement doué » et Le Devoir parlait de son « immense charisme ».

anne-thivierge

Anne Thivierge

Flûte

Originaire de Charlevoix, Anne Thivierge a obtenu en 2003 une maîtrise en flûte traversière à l’Université de Montréal auprès de Lise Daoust. Elle s’est perfectionnée par la suite à la flûte traversière baroque auprès de Marc Hantaï à Paris ainsi qu’au Conservatoire Royal de Bruxelles (Belgique) auprès de Barthold Kuijken et Frank Theuns où elle a terminé en 2006 une maîtrise avec grande distinction.

Elle joue en Europe, au Canada et aux États-Unis avec des ensembles tels Le Concert des Nations (Jordi Savall), L’Ensemble Pygmalion (Raphaël Pichon), Boston Baroque (Martin Pearlman), Tafelmusik Baroque Orchestra (Jeanne Lamon), Les Boréades (Francis Colpron), l’Ensemble Masques (Olivier Fortin) Pallade Musica et La Chamaille. Elle enseigne la flûte traversière à l’Université Laval (Québec).

Jean-Marc Salzmann

Baryton

Élève de Christiane Eda Pierre, le baryton Jean-Marc Salzmann est deux fois lauréat Conservatoire national supérieur de musique de Paris, avant de poursuivre une formation de comédien à l’Actor’s studio du centre Américain de Paris. Il est invité bientôt dans les principaux théâtres et opéra français, à Paris, Strasbourg et Toulouse, mais aussi en Europe, aux Etats-Unis et en Asie. Son activité embrasse la musique baroque, la musique contemporaine, mais aussi le répertoire d’opéra de Mozart à Poulenc, en passant par Strauss et Wagner. Acteur, il se produit comme narrateur dans des œuvres musicales comme Pierre et le Loup, L’Enlèvement au Sérail, La Boite à Joujoux de Debussy et Mère Courage et ses enfants de Bertolt Brecht.