Chaconne de Marin Marais

Tirée de la première suite des pièces en trio (Paris, 1692)

Marin Marais est un compositeur français (1656-1728). À peine âgé de vingt ans, il fait partie de la Musique du roi, en l’occurrence Louis XIV qui l’estimait particulièrement. Célèbre pour son talent d’exécutant sur la basse de viole, il publia cinq livres de pièces pour cet instrument, et en 1692 un livre de pièces en trio. Ce dernier Pièces en trio pour les flûtes, violons et dessus de viole, montre le répertoire utilisé par Marais pour ces concerts à la cour. Virtuose inégalé de la viole de gambe qu’il perfectionne en rehaussant la sonorité de l’instrument, il est réputé pour son enseignement. Marin Marais et Antoine Forqueray ont été, à égalité, considérés par leurs contemporains comme les deux plus grands virtuoses de la viole.

Programmation numérique

Durée de 10:39

Crédits

Enregistré au Studio Piccolo
Le 22 septembre 2020
Prise de son et mixage : Pierre Messier
Captation vidéo et montage : Simon Jolicoeur-Côté

Acheter

Tarif unique: 5$
Gratuit pour les membres Coup de cœur
Visionnement illimité sur Vimeo
En vente sur le site des Boréades de Montréal
Taxes et frais inclus

Le mot du directeur artistique

La captation intégrale

Veuillez entrer le mot de passe remis à l’achat ou transmis par courriel aux membres Coup de cœur. 

Les Boréades de Montréal

Ensemble de musique ancienne sur instruments d’époque

Spécialisé dans le répertoire baroque, l’ensemble Les Boréades a été fondé en 1991 par Francis Colpron. Il a choisi comme approche une interprétation fidèle, tant par le respect des règles de la pratique ancienne que par l’emploi d’instruments d’époque. La critique et le public au Canada et à l’étranger ont unanimement salué la verve, la spontanéité ainsi que le jeu théâtral, expressif et élégant de l’ensemble, qualités qui témoignent d’une compréhension intime de l’esprit du Baroque.

Francis Colpron, flûte à bec
Olivier Brault, violon
Mélisande Corriveau, viole de gambe
Jean-Willy Kunz, clavecin
1 Commentaire
  • Norbert Cabirand
    Publié à 15:01h, 01 décembre Répondre

    Bravissimo aux Boréades! Vous relevez d’un cran la qualité de l’offre musicale baroque à l’ère du numérique. La prise de son et la captation sont en tout point irréprochables. Le petit mot de présentation est également fort apprécié… et bien sûr la virtuosité de l’ensemble est au rendez-vous, comme toujours. Ah! Je suis conquis!

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.