Concert-documentaire

TRANSTAÏGA

Dimanche 18 septembre 2022

16h

Salle Pauline-Julien
15 615 boul. Gouin Ouest
Sainte-Geneviève, Québec
H9H 5K8

Accueil > Diffuseurs > Maestrino Mozart

Maestrino Mozart

Lorsqu’on évoque Mozart, l’image de l’enfant virtuose qu’il était frappe l’imaginaire et suscite encore aujourd’hui à la fois fascination et admiration. Exhibé de Munich à Londres en passant par Bruxelles et Paris par son père et professeur Léopold Mozart, il performe et défile devant rois et reines et éblouit par ses capacités musicales relevant du génie. Il s’attaquera rapidement à l’opéra à un âge plus précoce que n’importe lequel de ses contemporains, et avec une maturité et une compréhension du texte inégalée.

On perçoit déjà dans ses airs de jeunesse le sens du drame et l’incarnation du texte qui caractériseront ses plus grands chefs-d’œuvre de maturité, tels Don Giovanni ou encore La Flûte enchantée. La véritable fièvre créatrice qui l’habite jusqu’à sa mort prend donc racine dans les premières pages d’opéra qu’il écrit et dirige dès l’âge de 10 ans.

C’est donc un véritable retour à la source du génie de Mozart que vous proposent la soprano Marie-Ève Munger et l’ensemble Les Boréades et dans un répertoire qui capture l’essence originelle de l’œuvre du maître incontesté de l’opéra.

Lire la note de programme

Informations


Équipe de tournée

1 soliste
1 chef d’orchestre
20 instrumentistes

22 personnes au total

Durée

1h30

Avec entracte

Fiche technique
À venir
Contact

Francis Colpron

(514) 634-1244
francis@boreades.com
127, 17e Avenue
Lachine, QC
H8S 3N7

Écouter sur Spotify
  •  « Une combinaison gagnante d’intelligence curatoriale et de conviction artistique. »

    Olivia Giovetti, Van Magazine

    Sense and Sensuality

  •  « Cette soprano chante avec une telle verve, une telle musicalité et une telle maîtrise technique que j’en suis restée bouche bée. »

    Göran Forsling, MusicWeb International

    Maestrino Mozart – Airs d’opéra d’un jeune génie

Notes d’intention


C’est avec grand plaisir que nous nous associons à ce projet de concert si inspirant, et qui rejoint nos intérêts communs pour la musique classique et surtout celle de Mozart. Nul n’ignore aujourd’hui le génie étonnamment précoce de Mozart. Enfant, il écrit sonates et symphonies, et déjà il est irrésistiblement attiré par l’opéra. Quel projet fascinant.

À l’adolescence il est partout, il montre une étonnante connaissance du bel canto et une palette expressive unique, qu’il enrobe dans des orchestrations somptueuses… Un visionnaire magistral.

L’ensemble Les Boréades est plus qu’heureux d’accompagner Marie-Eve Munger dans ce projet afin de graver les sillons de la reconnaissance d’un génie pur, Viva il maestrino!.

Francis Colpron
Directeur artisique

Pendant l’élaboration de ce programme, je me suis constamment émerveillée de l’incroyable développement de Mozart, et je pense qu’il est injuste de comparer ses premiers opéras avec ses œuvres de maturité, qui sont parmi les plus grands chefs-d’œuvre de tout le genre opératique. Cependant, si nous comparons ses premières œuvres avec celles de ses contemporains, Mozart les éclipse assurément ; sa conception de la structure dramatique n’est pas encore ce qu’elle deviendra, mais il révèle déjà une profonde compréhension de la condition humaine et une immense facilité à la mettre en musique. Incontestablement, personne d’autre dans l’histoire ne peut se targuer de s’être attaqué à l’opéra à un si jeune âge avec autant de maîtrise musicale et dramatique. Je pense que nous nous devons d’être prudents pour ne pas tomber dans le même piège que les contemporains de Wolfgang, en présumant qu’il était trop jeune pour être un maestro!

Marie-Eve Munger
Soprano

Vidéos


Entrevue avec Marie-Eve Munger

Mozart, Pallid’ombre, tiré de Mitridate

Réalisation : ATMA Classique

Extrait musical

Mozart, Nel grave tormento, tiré de Mitridate

Réalisation : ATMA Classique

Extrait musical

Mozart, Al destin che la minaccia, tiré de Mitridate

Réalisation : ATMA Classique

Photos

Crédit: Brendan Friesen


Marie-Eve Munger

Soprano

Biographie

Native de Saguenay au Québec, la soprano Marie-Eve Munger mène une carrière florissante en Europe et en Amérique du Nord. Elle s’est forgé une solide réputation pour sa présence scénique forte – « elle a volé le spectacle » (The Washington Post) – et sa voix « lyrique, riche » (The Associated Press) aux « coloratures d’une clarté étincelante » (The New York Times).

Parmi ses succès récents, on compte ses débuts avec le Lyric Opera of Chicago dans Cendrillon de Massenet, à La Monnaie de Bruxelles dans la création de Pinocchio de Boesmans, avec le Teatro alla Scala de Milan, le Liceu de Barcelone et le Festival d’Aix-en-Provence dans la production d’Elektra de Patrice Chéreau, avec l’Opéra de Marseille dans My Fair Lady, l’Opéra de Montréal dans Roméo et Juliette, l’Orchestre du Bayerischen Rundfunks à Munich pour Lakmé, l’Opéra de Lausanne pour Ariadne auf Naxos, l’Orchestre Symphonique de Chicago pour L’Enfant et les sortilèges, Minnesota Opera pour Rigoletto et l’Opéra Comique pour Le Pré aux Clercs, Fantasio et Bohème Notre Jeunesse.

Cette saison, elle est Donna Elvira dans Don Giovanni à l’Opéra de Toulon, le Rossignol dans Die Vögel de Braunfels à l’Opéra National du Rhin à Strasbourg et Mulhouse, le rôle-titre dans Theodora de Handel avec le Trinity Wall Street à New York et Caramoor, le rôle-titre du Domino Noir d’Auber à l’Opéra de Lausanne en plus de nombreux récitals et concerts au Canada.

Marie-Eve Munger a obtenu sa maîtrise à l’École de Musique Schulich de l’Université McGill. Elle a remporté le premier prix féminin au Concours International de chant de Marmande en 2007 et elle est lauréate du Prix Choquette-Symcox des Jeunesses musicales du Canada en 2012.

Philippe Bourque

Cher d’orchestre

Biographie

Musicien polyvalent et passionné de musique chorale, Philippe Bourque a été nommé directeur artistique du Chœur St-Laurent en 2014. À la tête de cet ensemble distingué, il programme et dirige des concerts donnant lieu à des collaborations uniques à Montréal et où les grandes œuvres du répertoire choral sont dignement représentées.

Pédagogue convaincu de la nécessité d’investir dans les générations futures, Philippe Bourque enseigne depuis 2010 au Collège Vanier. Il a aussi travaillé avec les chœurs de l’École de musique Vincent- d’Indy et les Jeunes chanteurs de l’école FACE, en plus d’enseigner la direction en privé. Il est régulièrement invité comme juge ou expert à divers festivals musicaux.

Philippe Bourque assura de 2006 à 2012 la direction, la programmation musicale et liturgique du chœur et des ensembles instrumentaux de l’église protestante de Terrebonne-Mascouche aux célébrations dominicales. Il a également été directeur artistique du Chœur du Musée d’art de Joliette (2008-2014), des Petits chanteurs de la cathédrale (2005-2007), du groupe vocal Chœur en jazz (2006- 2009) et du chœur Simply Sweetly (aujourd’hui les Muses chorales) de l’Université McGill (2007-2011).

Philippe Bourque poursuit présentement des études doctorales à l’Université McGill en direction chorale-orchestrale avec Jean- Sébastien Vallée ainsi que Guillaume Bourgogne. Précédemment, il étudia avec Julian Wachner, Robert Ingari, Alexis Hauser ainsi qu’Ivars Taurins. Il est détenteur d’un prix du lieutenant-gouverneur à l’École de musique Vincent-d’Indy et boursier du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada.

Les Boréades de Montréal

Ensemble sur instruments d’époque

Biographie

Spécialisé dans le répertoire baroque, l’ensemble Les Boréades a été fondé en 1991 par Francis Colpron. Il a choisi comme approche une interprétation fidèle, tant par le respect des règles de la pratique ancienne que par l’emploi d’instruments d’époque. La critique et le public au Canada et à l’étranger ont unanimement salué la verve, la spontanéité ainsi que le jeu théâtral, expressif et élégant de l’ensemble, qualités qui témoignent d’une compréhension intime de l’esprit du Baroque.

L’ensemble a fait de nombreuses tournées, tant au Québec qu’à l’étranger, participé à plusieurs festivals prestigieux, et a à son actif une solide discographie de vingt quatre enregistrements distribués à travers le monde. Les Boréades enregistrent sous étiquette Atma Classique.

Francis Colpron

Directeur artistique, Les Boréades

Biographie

Le flûtiste Francis Colpron est reconnu depuis quelques années comme l’un des musiciens les plus talentueux de sa génération. Sa qualité et sa capacité d’innover sur le plan artistique et interprétatif sont acclamées depuis près de trois décennies tant par le public que par la critique et les instances culturelles. Il a fondé en 1991 l’ensemble Les Boréades de Montréal, dont il assure depuis la direction artistique. Chaque année, il organise avec ce dernier une saison montréalaise très courue, se produit en Amérique du Nord et en Europe et enregistre sous étiquette Atma Classiques.

Interprètes


Soprano

Marie-Ève Munger

Orchestre

Les Boréades de Montréal
Francis Colpron, Directeur artistique

Direction musicale

Philippe Bourque

Violons 1

Olivier Brault – premier violon
Marie Nadeau-Tremblay
Guillaume Villeneuve

Violons 2

Tanya LaPerrière
Jimin Dobson
Émilie Brûlé

Altos

Jacques-André Houle
Peter Lekx

Violoncelles

Mélisande Corriveau
Jessica Korotkin

Contrebasse

Pierre Cartier

Clavecin

Jonathan Addleman

Hautbois

Matthew Jennejohn
Karim Nasr

Flûtes traversières

Francis Colpron
Mika Putterman

Cors

Alexis Basque
Xavier Fortin

Bassons

François Viault
Mary Chalk

Programme musical

Écouter sur spotify

Intrada et air de Bastienne « Mein liebster Freund » de Bastien und Bastienne, K. 50 (Vienne, 1768; 12 ans)

Air de la Miséricorde « Ein ergrimmter Löwe brüllet » de Die Schuldigkeit des ersten Gebots, K. 35 (Salzbourg, 1767; 11 ans)

Récitatif accompagné « O temerario Arbace » et aria « Per quel paterno amplesso », K. 79 (Londres, 1766 ?; 10 ans)

Sinfonia (Molto allegro – Andante – Molto allegro) Aria de Rosina « Amoretti che ascosi »

Aria de Rosina « Colla bocca, e non col core » de La Finta semplice, K. 51 (Salzbourg, 1769; 13 ans)

Aria de Giunia « Fra i pensier più funesti di morte » Récitatif accompagné « In un istante » et aria de Giunia « Parto, m’affretto » de Lucio Silla, K. 135 (Milan, 1772; 16 ans)

Aria de la Constance « Biancheggia in mar lo scoglio » de Il Sogno di Scipione, K. 126 (Salzbourg, 1772; 16 ans)

Ouverture (Allegro – Andante – Allegro)

Récitatif accompagné « Ah ben ne fui presaga » et cavatine d’Aspasie « Pallid’ombre »

Aria d’Aspasie « Nel grave tormento »

Aria d’Aspasie « Al destin che la minaccia » de Mitridate, re di Ponto, K. 87 Milan, 1770; 14 ans)