Jean-Sébastien Bach, Jean-Philippe Rameau et autres compositeurs baroques se côtoient dans cette somptueuse mise en scène du récit de l’expédition qui a mené Samuel Lalande-Markon et son partenaire David Désilets de Montréal à Kuujjuaq.
À travers mots, musique et images, l’univers nordique du Québec ainsi que le lien qui unit les gens qui le fréquentent se révèlent en teintes claires-obscures. Une expérience à la fois spirituelle et sensorielle du territoire, livrée dans un format à mi-chemin entre le concert et le théâtre documentaire.
Écouter Jean-Sébastien Bach, c’est un peu comme se promener en forêt.

Samuel Lalande-Markon

Images: Simon Jolicoeur-Côté et David Désilets
Captation et réalisation: Simon Jolicoeur-Côté

D’une durée de 1h30, Transtaïga réunit sur scène le comédien Alexis Déziel, l’auteur et aventurier Samuel Lalande-Markon et un ensemble de quatre musiciens baroques sur instrument d’époque dirigé par Francis Colpron. Des projections d’images vidéo captées en expédition, une trame sonore et des éléments scénographiques complètent la proposition. La mise en scène et l’adaptation dramaturgique du récit La quête du retour de Samuel Lalande-Markon sont signées par Anne Millaire.

Le concert-documentaire s’adresse aux personnes intéressées par les récits d’aventures et la nordicité du Québec, mais également aux mélomanes avertis ou néophytes qui découvriront des arrangements inédits de morceaux choisis du grand répertoire baroque (Bach, Clérambault, Leclair, de Lalande, Rameau et Rebel) ainsi que des incursions musicales plus contemporaines (Arvo Pärt, Godspeed You! Black Emperor).

Partout autour de moi, je constate le déploiement miraculeux de l’harmonie dans l’espace. Je perçois les progressions d’accords comme une langue désormais familière. Tout prend son sens. J’entends Bach comme jamais avant et j’ai la prescience du monde.
Je suis totalement ébloui par la beauté. La beauté pure qui me happe et me chavire, pour la première fois peut-être. Les épinettes, les plaques de lichen, les fleurs d’épilobes, les bernaches dans le ciel, les truites sous l’eau, les humains qui ont vécu ici pendant 5000 ans. Moi. Nous ne sommes plus qu’un.

Extrait de Transtaïga

Photos: David Désilets

Interprètes

Alexis Déziel
Comédien

Samuel Lalande-Markon
Narrateur

Les Boréades de Montréal
Francis Colpron, flûtes à bec
Olivier Brault, violon
Mélisande Corriveau, viole de game
À venir, orgue et clavecin

Concepteurs

Samuel Lalande-Markon
Texte original et adaptation

Anne Millaire
Adaptation et mise en scène

Francis Colpron
Direction musicale

Cédric Delorme-Bouchard
Scénographie

Thibault Quinchon
Conception sonore

Simon Jolicoeur-Côté
Captation vidéo

David Désilets
Photos et captation vidéo

Kevin Bergeron
Production et administration

Les Boréades de Montréal © Hugo B. Lefort

Programme

Extraits musicaux

Jean-Sébastien Bach
Wir danken dir, Gott, wir danken dir, BWV 29: Sinfonia

Jean-Marie Leclair
Scylla et Glaucus, Op. 11: Ouverture

Jean-Philippe Rameau
Le Rappel des oiseaux

Michel Richard de Lalande
Troisième suite tirée des Symphonies pour les soupers du Roy, Rondeau

Godspeed You! Black Emperor
Mladic

Louis-Nicolas Clérambault
Miserere mei Deus

Jacob van Eyck
Preludium of Voorspel, NVE 1

Jean-Sébastien Bach
Nun komm, der Heiden Heiland, BWV 62: No.1, Chorus et Chorale

Jean-Féry Rebel
Les Éléments: L’eau

Jean-Sébastien Bach
Concerto italien, BWV 917: II Andante

Jean Sébastien Bach
Partita pour violon No. 3 en mi majeur, BWV 1006: I. Prélude

Jean-Philippe Rameau
Les Boréades, RCT 31, Acte IV, Scène 4: Entrée de Polymnie

Brandt Brauer Frick
Let it Carry You

La Bottine souriante
Le Lys vert

Modest Moussorgski
Tableau d’une exposition: Bydlo – Promenade

Jean-Sébastien Bach
Gottes Zeit ist die allerbeste Zeit, BWV 106, Actus Tragicus

Marc-Antoine Charpentier
Messe pour plusieurs instruments au lieu des orgues, H. 513: Kyrie

Arvo Pärt
Fratres

La quête du retour

Le récit derrière le concert-documentaire

Traverser le Québec, de Montréal à Kuujjuaq : c’est l’expédition hors du commun qu’a réalisée Samuel Lalande-Markon du 5 juillet au 4 août 2018. D’abord à vélo, seul, sur des routes parmi les plus isolées d’Amérique du Nord, puis en canot, avec David Désilets, dans les eaux tumultueuses du Nunavik. Plus de 2600 km de péripéties et d’aventures au travers d’un territoire méconnu. S’émerveillant de la beauté du monde nordique, l’auteur livre le récit captivant d’une quête géographique et personnelle.

photo-A.-Deziel-640x700

Alexis Déziel

Comédien

Alexis vient d’une famille très bruyante d’Otterburn Park où la culture, la parole, la musique, l’histoire, l’échange, l’apprentissage et la communication font bon ménage. Élevé par un enseignant de musique classique, d’histoire, d’économie, de politique et d’une mère passionnée de littérature, de cinéma, de musique et de poésie, il a été, dès son plus jeune âge, initié à la culture nourri par un buffet culturel sans limite allant des premiers films de Marlon Brando aux exploits musicaux d’Oscar Peterson et de Art Tatum aux œuvres de la littérature française à la poésie de Gilles Vigneault aux premiers pas de Denis Villeneuve.

Rêvant un jour de sortir de sa ville paisible en devenant un artiste, il a appris le piano par lui-même, a commencé à lire du théâtre et regarder les premiers films de Martin Scorcesse et d’Al Pacino. Il a pris des cours de chant pour mieux comprendre sa voix.

Après deux années au Cégep, il a été admis au Conservatoire d’art dramatique de Montréal où il s’est découvert en tant qu’interprète en jouant aux écuries du roi Louis XIV à Versailles ainsi que sur d’autres scènes de Venerque, Pinsaguel, Muret et au théâtre Rouge du CADM dirigé par Yves Morin, Félix Beaulieu-Duscheneau, Carl Béchard, Geoffrey Guaquère, Frédéric Blanchette, Alice Ronfard et Gilbert Turp ainsi qu’Alice Pascual.

Samuel Lalande-Markon

Auteur et aventurier

Samuel Lalande-Markon est musicien et aventurier. Aussi à l’aise sur les planches de la Maison symphonique qu’au milieu du bois, il a roulé un peu partout en Amérique du Nord, gravi de hauts sommets sur deux continents et visités certains des endroits les plus reculés du Québec. Ses récentes expéditions ont attiré l’attention de nombreux médias québécois. La quête du retour est son premier livre.

anne-millaire

Anne Millaire

Metteure en scène

Artiste multidisciplinaire, après une formation en danse et en musique, Anne Millaire étudie le jeu et la commedia dell’arte. Sa participation à quelques aventures théâtrales avec Robert Gravel et Jean-Pierre Ronfard lui inocule cette folie de l’expérimentation ludique, désormais cruciale dans son cheminement artistique. Elle a aussi joué, entre autres, dans Kamouraska d’Anne Hébert, adapté par Guy Beausoleil, au Théâtre Denise-Pelletier en 2003. Elle enseigne au niveau collégial tant la matière théorique que pratique. Elle a complété une maîtrise en théâtre en 2000 et, en 2004, un brevet de mise en scène au Conservatoire d’art dramatique de Montréal. En 2004, bénéficiant d’une bourse personnelle de recherche-création du CALQ, elle aborde la poésie d’Hélène Monette dans L’En dedans sens dessus dessous à Espace Libre.  En 2007 à la Salle Fred-Barry, elle signait Z comme Zadig inspiré de l’œuvre de Voltaire, spectacle repris en tournée jusqu’en avril 2011. En 2011, elle met en scène dans une facture contemporaine L’Illusion de Corneille sur la grande scène du Théâtre Denise-Pelletier. Elle bénéficie de nouveau d’une bourse personnelle de recherche et de création du CALQ afin de travailler autour de La Carnivore pourpre.

Francis Colpron, directeur artistique des Boréades de Montréal

Francis Colpron

Directeur musical et interprète

Le flûtiste Francis Colpron est reconnu depuis quelques années comme l’un des musiciens les plus talentueux de sa génération. Sa qualité et sa capacité d’innover sur le plan artistique et interprétatif sont acclamées depuis près de trois décennies tant par le public que par la critique et les instances culturelles. Il a fondé en 1991 l’ensemble Les Boréades de Montréal, dont il assure depuis la direction artistique. Chaque année, il organise avec ce dernier une saison montréalaise très courue, se produit en Amérique du Nord et en Europe et enregistre sous étiquette Atma Classiques.

Les Boréades de Montréal

Ensemble de musique ancienne sur intruments d’époque

Spécialisé dans le répertoire baroque, l’ensemble Les Boréades a été fondé en 1991 par Francis Colpron. Il a choisi comme approche une interprétation fidèle, tant par le respect des règles de la pratique ancienne que par l’emploi d’instruments d’époque. La critique et le public au Canada et à l’étranger ont unanimement salué la verve, la spontanéité ainsi que le jeu théâtral, expressif et élégant de l’ensemble, qualités qui témoignent d’une compréhension intime de l’esprit du Baroque.

Contact

Les Boréades de Montréal

Francis Colpron
(514) 634-1244

info@boreades.com
127, 17e avenue, Lachine, H8S 3N7

Samuel Lalande-Markon

Samuel Lalande-Markon
(514) 632-0390

info@samuelmarkon.com
Montréal, QC

Téléchargements

Notes de programme (.doc)

À venir

Fiche technique (.pdf)

À venir

Ce spectacle a bénéficié de l’appui de la Salle Pauline-Julien et de la maison de la culture Ahuntsic par l’entremise de résidences de création. La première aura lieu à la Salle Paule-Julien le dimanche 18 septembre 2022 à 16h.