Concert-documentaire

TRANSTAÏGA

Dimanche 18 septembre 2022

16h

Salle Pauline-Julien
15 615 boul. Gouin Ouest
Sainte-Geneviève, Québec
H9H 5K8

Accueil > Saison 2022-2023 > Transtaïga > Biographies

Bach, Rameau et quelques autres compositeurs « baroques » accompagnent cette somptueuse mise en scène du récit de l’expédition qui a mené Samuel Lalande-Markon et son partenaire David Désilets de Montréal à Kuujjuaq. À travers mots, musique et images, l’univers nordique du Québec ainsi que le lien qui unit les gens qui le fréquentent se révèlent en teintes claires-obscures. Mis en scène par Anne Millaire, Transtaïga réunit sur scène le comédien Alexis Déziel, l’auteur et aventurier Samuel Lalande-Markon et quatre musiciens des Boréades, avec quelques projections. Une rencontre à la fois spirituelle et sensorielle du territoire, livrée dans un format à mi-chemin entre le concert et le théâtre documentaire.

Concert présenté en partenariat avec la Salle Pauline-Julien.

Vidéo
Voir la vidéo

Vidéo : Simon Jolicoeur-Côté

Biographies

Alexis Déziel

Comédien

Biographie

Originaire de la petite banlieu d’Otterburn Park sur la rive-sud
Alexis se passionne de théâtre, de cinéma , de musique et de poésie dès son plus jeune âge.
Depuis sa graduation du conservatoire d’art dramatique de montréal en 2019, nous avons pu le voir dans la télé-série épidémie, clash 2 ainsi que dans le film les vieux chums de Claude Gagnon. Il a également joué sur les planches du Trident ainsi que celles du Denise-Pelletier dans les plouffe de Maryse Lapierre pour y interprété Stan Labrie, le Pianiste Francois Thibodeau et plusieurs autres rôle. Il a également été dirigé par Frédéric Blanchette , Alice Ronfard, Geoffrey Guaquère, Carl Béchard et Yves Morin durant son parcours.

Rêvant un jour de sortir de sa ville paisible en devenant un artiste, il a appris le piano par lui-même, a commencé à lire du théâtre et regarder les premiers films de Martin Scorcesse et d’Al Pacino. Il a pris des cours de chant pour mieux comprendre sa voix.

Après deux années au Cégep, il a été admis au Conservatoire d’art dramatique de Montréal où il s’est découvert en tant qu’interprète en jouant aux écuries du roi Louis XIV à Versailles ainsi que sur d’autres scènes de Venerque, Pinsaguel, Muret et au théâtre Rouge du CADM dirigé par Yves Morin, Félix Beaulieu-Duscheneau, Carl Béchard, Geoffrey Guaquère, Frédéric Blanchette, Alice Ronfard et Gilbert Turp ainsi qu’Alice Pascual.

 

Samuel Lalande-Markon

Texte original et adaptation, narrateur

Biographie

Samuel Lalande-Markon est musicien et aventurier. Aussi à l’aise sur les planches de la Maison symphonique qu’au milieu du bois, il a roulé un peu partout en Amérique du Nord, gravi de hauts sommets sur deux continents et visité certains des endroits les plus reculés du Québec. Ses récentes expéditions ont attiré l’attention de nombreux médias québécois. La quête du retour est son premier livre.

Anne Millaire

Dramaturgie, adaptation et mise en scène

Biographie

Artiste multidisciplinaire, après une formation en danse et en musique, Anne Millaire étudie le jeu et la commedia dell’arte. Sa participation à quelques aventures théâtrales avec Robert Gravel et Jean-Pierre Ronfard lui inocule cette folie de l’expérimentation ludique, désormais cruciale dans son cheminement artistique. Elle a aussi joué, entre autres, dans Kamouraska d’Anne Hébert, adapté par Guy Beausoleil, au Théâtre Denise-Pelletier en 2003. Elle enseigne au niveau collégial tant la matière théorique que pratique. Elle a complété une maîtrise en théâtre en 2000 et, en 2004, un brevet de mise en scène au Conservatoire d’art dramatique de Montréal. En 2004, bénéficiant d’une bourse personnelle de recherche-création du CALQ, elle aborde la poésie d’Hélène Monette dans L’En dedans sens dessus dessous à Espace Libre.  En 2007 à la Salle Fred-Barry, elle signait Z comme Zadig inspiré de l’œuvre de Voltaire, spectacle repris en tournée jusqu’en avril 2011. En 2011, elle met en scène dans une facture contemporaine L’Illusion de Corneille sur la grande scène du Théâtre Denise-Pelletier. Elle bénéficie de nouveau d’une bourse personnelle de recherche et de création du CALQ afin de travailler autour de La Carnivore pourpre.

Francis Colpron

Directeur musical, flûtes à bec et comédien

Biographie

Le flûtiste Francis Colpron est reconnu depuis quelques années comme l’un des musiciens les plus talentueux de sa génération. Sa qualité et sa capacité d’innover sur le plan artistique et interprétatif sont acclamées depuis près de trois décennies tant par le public que par la critique et les instances culturelles. Il a fondé en 1991 l’ensemble Les Boréades de Montréal, dont il assure depuis la direction artistique. Chaque année, il organise avec ce dernier une saison montréalaise très courue, se produit en Amérique du Nord et en Europe et enregistre sous étiquette Atma Classiques.

Simon Jolicoeur-Côté

Conception vidéo et montage

Biographie

De par son goût de l’aventure et sa proximité avec le milieu musical, Simon Jolicoeur-Côté s’est développé au cours des dernières années, une solide expérience en captation vidéo. Que ce soit pour une filmer une expédition dans le Grand Nord du
Québec ou capter un concert de musique classique, Simon a collaboré avec plusieurs ensembles, compagnies et organismes culturels du Québec.

Thibaut Quinchon

Conception sonore

Biographie

Thibaut Quinchon est un artiste qui s’intéresse particulièrement à la notion d’écologie sonore. Sa pratique s’articule autour de l’enregistrement des paysages acoustiques, réfléchissant par la même occasion à leurs valeurs historiques, sociales et environnementales. Dans une volonté de développement local, il se concentre principalement sur le territoire québécois, tentant de le mettre en valeur et d’en faire connaître la biodiversité sonore. Sur ces thèmes, il a construit la série d’œuvres Dissociation au travers de laquelle il a reçu, entre autres, deux nominations au concours international de création sonore Phonurgia Nova en 2019 et 2020. 

Thibaut a également une pratique de concepteur sonore qu’il met au service des autres. Son expérience dans le monde du cinéma lui a valu plusieurs nominations aux Prix des Écrans Canadien (2017 et 2019) ainsi qu’un autre au 35e prix Gémeaux.

Cédric Delorme-Bouchard

Scénographie et éclairages

Biographie

Concepteur lumière, scénographe et metteur en scène, Cédric Delorme-Bouchard a signé plus de 150 conceptions pour le théâtre, la danse et l’opéra. Ses conceptions ont été présentées dans plus de quinze pays entre l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud, l’Europe et l’Asie. Sur la scène montréalaise, on peut noter sa collaboration récurrente avec des metteurs en scène de renom dont Sylvain Bélanger, Philippe Cyr, Éric Jean, Angela Konrad, Florent Siaud, Alice Ronfard, Geoffrey Gaquère, Sébastien David, Alix Dufresne, Marc Béland et Gabrielle Lessard. Sa signature artistique a été soulignée par une nomination pour meilleure conception lumière (Gala des Cochons d’or 2015) et Outstanding Lighting Design (META Awards 2017). Sa conception lumière pour Candide (Théâtre du Nouveau Monde, 2018) a aussi été sélectionnée pour représenter le Québec lors de la Quadriennale internationale de scénographie de Prague (2019) et à l’EXPO-SCÈNE Montréal (2019). En tant que metteur en scène et directeur artistique de Chambre Noire, il a signé la mise en scène et la conception de Lamelles (Usine C, 2018 et Théâtre du Trillium, Ottawa, 2019), Dispositif (Tangente, 2019) et l’opéra Le vaisseau-cœur (Salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal, 2019). Il est présentement artiste en résidence à l’Usine C. Parallèlement à sa pratique de concepteur, Cédric Delorme-Bouchard a été coach, maitre de stage et conférencier pour différents établissements d’enseignement dont l’École nationale de théâtre du Canada, l’École des arts visuels et médiatiques de l’UQAM, l’École supérieure de théâtre de l’UQAM, l’Université Concordia, l’École du Show Business ainsi que le programme Arts et lettres du Cégep de Brébeuf et du Cégep de Lanaudière à l’Assomption.

Olivier Brault

Violon, viole d’amour, alto

Biographie

Olivier Brault mène une carrière internationale depuis plus de trente ans. Professeur de violon baroque à la faculté de musique de l’université McGill, il est directeur de l’ensemble Sonate 1704 (Québec) et de l’ensemble Les Goûts Réunis (Luxembourg), violon principal avec le Four Nations Ensemble (New York) et Les Boréades de Montréal. Il fut Concertmaster de l’orchestre baroque Apollo’s Fire (Cleveland) de 2011 à 2018. On peut l’entendre sur plus d’une soixantaine d’enregistrements. En 2007, il a terminé un doctorat à l’Université de Montréal portant sur la musique française pour violon et basse continue; cette expertise l’amène à donner des conférences et des classes de maître dans de prestigieuses institutions comme le Conservatoire royal de musique de Bruxelles et le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris. En 2011, il est médaillé de l’Assemblée Nationale du Québec. En 2016, un article de la Société Radio-Canada le classe parmi les dix violonistes canadiens qu’il faut connaître.

Mélisande Corriveau

Viole de gambe, violoncelle, dessus de viole

Biographie

Spécialisée en interprétation de la musique ancienne, la pluri-instrumentiste Mélisande Corriveau est partout saluée par la critique pour sa maîtrise et sa musicalité exceptionnelles. Habituée des grands festivals, elle enchaîne concerts, tournées et enregistrements tant en Amérique du Nord qu’en Europe, où elle se produit régulièrement auprès de nombreux ensembles de renom. Elle est membre des ensembles Masques, Les Voix humaines, Sonate 1704 et Les Boréades. Sa discographie comprend une cinquantaine de titres sous étiquettes ATMA Classique, Analekta, Harmonia Mundi, Paradizo, Zig-Zag Territoires et Alpha. Ses récents disques en duo avec le claveciniste Eric Milnes sous étiquette ATMA, Pardessus de viole et Marin Marais : Badinages, ont été élus aux Opus disques de l’année, catégorie musiques anciennes, et se sont hissés, avec sa toute dernière parution, Bach au Pardessus de viole, au palmarès des meilleurs disques de l’année établi par CBC Radio. Pardessus de viole fut nommé disque classique de l’année par ICI Radio-Canada en 2016 et Marin Marais : Badinages, disque du mois par Apple Musique en 2020. Avec son partenaire Eric Milnes, Mme Corriveau assure la direction de l’ensemble L’Harmonie des saisons, qu’ils ont fondé en 2010. En 2014, elle a complété un doctorat en interprétation au pardessus de viole à l’Université de Montréal, ce qui fait d’elle une des rares spécialistes au monde de cet instrument.

Mark Edwards

Orgue et clavecin

Biographie

Lauréat d’un premier prix au concours international de clavecin Musica Antiqua Bruges 2012, le claveciniste et organiste canadien Mark Edwards est reconnu pour ses réalisations captivantes, entrainant « l’écoute dans des régions inédites et fantasques, utilisant toutes les ressources de son instrument, de sa virtuosité et de son imagination ». (La Libre Belgique) Depuis 2016, il est professeur de clavecin au Conservatoire d’Oberlin.

Il a présenté de nombreux récitals lors de festivals et séries de concerts estimés, tels que le Festival de musique ancienne d’Utrecht, Bozar (Bruxelles), le Festival Montréal Baroque et Clavecin en concert (Montréal). Il a donné des concertos avec des ensembles primés, tel qu’Il Gardellino (Belgique), Neobarock (Allemagne) et l’Ensemble Caprice (Canada). Également actif en musique de chambre, il est membre fondateur de l’Ensemble Bach de Montréal et a joué avec Les Boréades de Montréal, Il Pomo d’Oro, Pallade Musica et Flûtes Alors!.

Passaggi (ATMA 2013), son premier disque avec le flutiste canadien Vincent Lauzer, a été bien reçu par la critique et a été nominé pour un prix de l’ADISQ. Son premier récital de clavecin sur disque, Orpheus Descending, sera publié en 2016 par le label early-music.com. Ses prestations ont été radiodiffusées par American Public Media, Radio-Canada, Klara (Belgique) et Radio 4 (Pays-Bas).

En plus de son succès à Bruges, il est lauréat de plusieurs autres compétitions importantes: le Concours international de clavecin Jurow (2012), le Concours d’orgue de Québec (2011) et le Concours d’orgue Rodland (2008). Il est récipiendaire d’une bourse de recherche de l’Office allemand d’échanges universitaires (DAAD) et de deux bourses du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada. Il a étudié à la Eastman School of Music (B.Mus. avec la plus haute distinction), l’Université McGill et la Hochschule für Musik Freiburg (M.Mus.), auprès de Robert Hill, William Porter, Hank Knox et David Higgs. Il poursuit présentement ses études doctorales à l’Université de Leyde et l’Orpheus Instituut, à Gand. Son projet de recherche examine les croisements de la mémoire, de l’improvisation et le concept de l’œuvre musicale.

Félix Lefebvre

Direction technique et régie

Biographie

Récemment gradué de l’École Nationale de Théâtre du Canada dans le programme de Création et Production, Félix Lefebvre travaille actuellement sur de nombreux spectacles de musique, danse, théâtre et multimédia en occupant le poste de directeur de production, directeur technique et de sonorisateur.

 

Avant son entrée à l’École Nationale, Félix baignait déjà dans la gestion de projets au sein du milieu culturel en occupant le poste de directeur de production et de tournée pour l’Orchestre de la Francophonie Canadienne.  À travers son parcours, sa passion pour la direction de production, la direction technique et la sonorisation n’a fait que s’accentuer.

 

Depuis mars 2022, il travaille maintenant comme coordonnateur de production et régisseur pour la Compagnie Marie Chouinard ainsi que plusieurs autres compagnies dont Le Nouveau Théâtre Expérimental, Ondinook, Les Productions Tête d’affiche, Total Events ainsi que l’Aramusique. Ces productions l’ont amené à créer de nouveaux spectacles au Québec ainsi que de tourner aux États-Unis, en France, en Hongrie et au Danemark.

Le récit derrière le concert-documentaire

La quête du retour

Traverser le Québec, de Montréal à Kuujjuaq : c’est l’expédition hors du commun qu’a réalisée Samuel Lalande-Markon du 5 juillet au 4 août 2018. D’abord à vélo, seul, sur des routes parmi les plus isolées d’Amérique du Nord, puis en canot, avec David Désilets, dans les eaux tumultueuses du Nunavik. Plus de 2600 km de péripéties et d’aventures au travers d’un territoire méconnu. S’émerveillant de la beauté du monde nordique, l’auteur livre le récit captivant d’une quête géographique et personnelle.