À la découverte du baroque

Chers amis mélomanes, Permettez-moi d’emprunter à notre collaborateur de longue date François Filiatrault cette courte réflexion sur la musique de chambre rédigée l’an dernier pour la Fondation Arte Musica : « La musique de chambre tire son nom, au XVIIe siècle, de ce qu’elle pouvait être jouée en petite formation à domicile. Quelle que soit l’époque, tous les genres qui en relèvent, du duo à l’octuor, exigent des partenaires une écoute de tous les instants, un ajustement réciproque parfait de la mesure et des nuances. Plus encore, dans le renoncement à une part d’individualité, cette complicité totale doit être au service d’une conception partagée sur ce qu’exprime la musique. Nous avons là une des plus remarquables manifestations de la communication humaine. »